Affichage des articles marqués couches lavables

Il y a fort longtemps j’ai publié un article sur les couches et culottes que nous utilisons à la maison. J’ai depuis un peu diversifié mon stock avec une Stretchy Plus (que j’aime toujours autant et que je réutilise avec 2 autres inserts quand celui d’origine est sale, ce qui fait que la culotte n’est lavée que toutes les 3 utilisations),  des culottes et une TE1 de l’Atelier de Sara (TE1 qui commence déjà à être petite, mais a une absorption record), et une Hamac (bien trop petite depuis longtemps, mais j’ai apprécié la finesse et j’aimerais maintenant tester une Gdiaper disponible en France depuis peu).

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des culottes que j’utilise sur les couches classiques. J’en ai de 4 marques différentes : les Nature Babies que j’utilise depuis Clémentine, les culottes de l’Atelier de Sara, des Lulu Boxer et une culotte Belleausec de Calinouche. Toutes sont à poursuivre la lecture…

Cette semaine, le thème était « Quotidien ».

Alors voilà, mon (presque) quotidien étendage plein des couleurs des couches lavables que j’y étend…

Maintenant que les enfants sont couchés (et le mari en sortie), je complète cette publication en expliquant le pourquoi de ma photo comme ça… Paky aurait décalé légèrement le cadrage vers la droite pour faire plus rentrer cette couche jaune pétant dans la photo, d’autant qu’elle est assortie au jaune des cyprès-qui-crèvent  de mon voisin (et non des genêts, hihi). En fait, je la trouvais trop vive par rapport aux autres couches, et du coup, elle attirait trop l’attention sur elle et détournait le regard de l’alignement complet. D’où ce choix de cadrage.

poursuivre la lecture…

J’ai déjà parlé de l’entretien des couches à plusieurs reprises.

Au hasard de mes balades sur le net, je suis tombée sur une discussion du forum Doctissimo regroupant des dizaines d’avis sur les différentes lessives testées pour l’entretien des couches. Je recopie ici la « récap » de base, mais vous invite grandement à aller lire tous les messages pour compléter l’information.

 

*************************************************

 

1/ DANS TOUS LES CAS

- PAS D’ADOUCISSANT qui va faire fuir vos CL car ça les imperméabilise
- ÉVITER LE VINAIGRE qui FLINGUE LES ÉLASTIQUES

- POSSIBLE UTILISATION : poursuivre la lecture…

J’ai testé la couche Stretchy Plus (TE2) de Demain Propre !

Il y a quelques semaines, la société Demain Propre m’a contactée pour que je les référence en tant que fabricants locaux de couches lavables. En effet, si vous regardez ma liste de liens, j’ai une catégorie « Dans l’Ain ou pas loin » qui regroupe les boutiques et fabricants du coin. Je ne connaissais pas la marque, ni ses couches, donc ils m’ont proposé de tester !
J’ai reçu cette TE2 « Stretchy Plus » avec une adorable broderie voiture.

Stretchy_PLUS_To_4d02a9ab61444

Je dois commencer par dire qu’au départ, je ne suis pas fan des couches taille unique… poursuivre la lecture…

J’ai eu besoin de changer une partie de mon stock de culottes pour couches lavables, ayant 3 culottes roses ou fleuries sur 5… C’est l’inconvénient d’avoir eu une fille en premier, et de lui avoir acheté des couches de fille… Sur recommandation d’une de mes amies qui la connaît, je les ai commandées à Sara. Comme j’ai été ravie du service, du contact, et des culottes que j’ai reçues et copieusement testées depuis, je vous fait partager la bonne adresse !

http://www.latelierdesara.com

DSC01117

Elle fait des culottes très bien coupées, avec un biais doux et élastiqué très confortable pour bébé, pour un prix très correct.
J’ai récemment commandé une couche TE1 et je pense que la qualité sera également au rendez-vous.

Le plus de Sara ? La personnalisation ! Vous pouvez choisir la couleur de la culotte ou de la couche (PUL uni ou Minkee à motifs), la couleur du biais et des finitions, et même d’y faire ajouter un gousset pour une barrière plus efficace encore contre les selles liquides des bébés allaités. Il suffit de le lui préciser lors de la finalisation de la commande. Sara coud votre commande selon vos souhaits. Cela engendre un petit délai de fabrication, mais cela vaut largement la peine d’attendre !

Je n’apprendrai sans doute rien à la majorité d’entre vous, mais voici ma recette de lessive bon marché et compatible avec les couches lavables !

savon_marseile_extra_pur

Matériel :
- un cube de savon de Marseille 72% d’huile (d’olive, sinon c’est huile de palme et je ne veux pas participer à la déforestation) (on en trouve dans les magasin bio, mais aussi à Gamm Vert… Marque Marius Favre ou Rampal Latour par exemple)
- une râpe
- un bidon de 3 litres (votre dernier bidon de lessive de supermarché par exemple)
- de quoi chauffer de l’eau
- quelques galets assez gros (les plus gros qui passent le goulot du bidon)
- un torchon

Sans_titre_1

Râper 80g de savon de Marseille, les verser dans votre bidon. Faire chauffer 1 litre (ou 1,5 litre) d’eau et la verser presque bouillante dans le bidon. Remuer pour dissoudre le savon (si on ne met que de l’eau du robinet, il reste des morceaux de savon non dissous). Compléter avec de l’eau chaude du robinet jusqu’aux 2/3 ou 4/5. Fermer le bidon et secouer (avec le torchon pour ne pas se brûler) jusqu’à disparition des grumeaux de savon. Finir de remplir le bidon. Laissez refroidir. C’est prêt.

Ça va figer un peu, donc il faut secouer le bidon avant chaque utilisation. On peut rajouter des huiles essentielles pour parfumer la lessive si on le souhaite (mais on peut aussi mettre quelques gouttes dans la machine avant de la fermer)…

Nouvelle série de billets consacrés à mes tests récents de couches lavables. Nous commençons avec les couches Hamac, nouvelles venues sur le marché. Je ne connaissais même pas leur existence jusqu’à la lecture d’un billet du blog Mamanstestent, blog dont la lecture hilarante devrait être remboursée par la sécu. Si vous ne le connaissez pas, je vous le recommande chaleureusement. Marie est mère de trois nains (oui, chez elle, c’est des nains), dont une micro-naine ascendant hibou (comprenez, un nourrisson de sexe féminin qui dort très peu la nuit). Elle parle de la vie de toute maman, un peu désorganisée sur les bord, aux prises avec l’acquisition de la propreté, du sommeil des enfants, du nain doté de RGO etc… Elle teste aussi régulièrement des produits de puériculture et nous en livre un avis documenté. Parfois, elle nous propose de gagner un produit dont elle nous parle, moyennant tirage au sort…. Et une fois, j’ai gagné !

hamac_melon

J’ai donc gagné une couche lavable Hamac, en pack d’essai (avec un insert lavable et 2 inserts jetables sans produit caca-beurk dedans). Taille XS (2-4 kilos)… Donc forcément, mon Paul arrivé dans ce monde à 3,6kg, il n’a pas pu la tester bien longtemps. Mais quand même un peu, sinon je ne pourrai pas vous en parler. J’ai oublié de faire des photos de lui dedans, mais j’ai quand même réussi à vous en trouver une (voir plus bas).

hamac_boite

Points positifs :
- look : j’adore les coloris frais, flashy (mais il en existe aussi 2 plus discrets). Taille assez basse, jolie coupe. Entrejambe assez étroit (y compris les insert) pour une bonne liberté de mouvement.
- matière : tissu extérieur assez proche du tissu à maillot de bain, donc très fin et extensible, ce qui permet d’avoir une couche très peu volumineuse. Tissu du hamac intérieur fin aussi, bien imperméable, élastiqué le long de la cuisse.
- volume : couche très fine, le volume est uniquement apporté par l’insert.
- fuites : je n’en ai pas eu, mais Paul a fait rapidement caca dans sa couche à chaque fois, donc je n’ai pas fait de test longue durée avec, mis à part avec un insert jetable, qui a une contenance très très honorable. Pas de fuite de caca hors du hamac.

hamac_b_b_

Points négatifs :
- prix : cher !
- Il existe 4 tailles de couches, mais seulement 2 tailles d’inserts lavables. Les inserts taille 1 vont pour les couches XS et S, théoriquement. Or l’insert est trop long pour la couche XS. Je n’ai jamais pu l’installer sans qu’il ne plisse énormément (donc pas mettable) ou sans le replier (mais il crée alors une épaisseur trop importante). J’ai finalement choisi d’utiliser d’autres inserts (en l’occurrence deux boosters de couches bébé-bambou, repliés au tiers de leur longueur et posés tête-bêche).
Je suppose que ce problème n’existe par pour les couches taille S puisque l’insert doit être plus adapté en longueur.
- Je n’ai pas vu la couche seulement vendue avec l’insert lavable, sans les inserts jetables, et quand on trouve des culottes vendues sans insert, elles le sont forcément par 2, et dans des choix de coloris limités.

Au final : cette couche, de part sa finesse, me semble très adaptée pour un nouveau-né, sur lequel on trouve généralement les couches lavables trop grosses et gênantes. Dommage que l’on soit obligé de bricoler un insert pour la taille XS. Si je n’avais pas déjà été équipée en taille S, j’en aurai sans doute acheté une ou deux, parce que j’en ai été contente, mais pas plus, elles sont chères.

Si ces couches vous intéressent, vous pouvez en trouver (entre autre) chez Maybibou et chez Lilinappy.
Pour finir, une petite vidéo qui montre son utilisation :

Lorsque j’ai vu Clémentine aller chercher la feuille à pâtisserie en silicone de son Papa pour installer son Poupou dessus et le langer, je me suis dit qu’il fallait absolument que je fasse quelque-chose. J’ai cherché dans mon stock de tissus, complété par un petit tour dans un magasin pour le tissu rayé, le biais et du fil, et je me suis mise au travail après un petit surf pour voir les créations montrées sur le net pour me faire une idée de comment réaliser mes idées (petites poches pour couches et lingettes etc.).
Je me suis basée sur cette réalisation pour ces poches. Mais je n’ai pas repris la poignée (par flemme) ni les pressions ou autre système de fermeture qui aurait été une source de frustration pour Clémentine qui ne sait pas encore fermer ni boutons ni pressions.

Plié en trois pour le transport :
DSC05559

Ouvert. le tissu à fleur est divisé en deux poches, une petite pour les lingettes à droite et une grande pour les couches à gauche :
DSC05562

L’essayer c’est l’adopter !
DSC05565

Et parce que ça me fait plaisir et que certaines petites filles vont être vertes de jalousies, voilà la marche à suivre pour en faire un !

Dimensions (pour un Poupon de 45 cm) : 60cm x 33cm

Matériel : tissu matelassé pour l’extérieur et cotonnade fine pour l’intérieur (ou cotonnade à l’extérieur et éponge pour l’intérieur par exemple, 60cm x 35cm), cotonnade pour la poche (18cm x 60cm), éventuellement rappel de motif pour l’extérieur (dimension à votre envie), biais, 37cm d’élastique, fil assorti.

1) Découper les tissus, arrondir les angles des 2 pièces de 60cm x 35cm
2) Poser la déco sur le tissu extérieur
Ici, une bande de tissu fleuri de 10cm de large, dont j’ai replié les bords crus sur l’envers, cousue sur le matelassé bleu.
3) Poser tissu intérieur (rayé) envers sur envers du tissu extérieur. Epingler et coudre le pourtour à 5mm maxi du bord.
Optionnel : faire 2 coutures dans la largeur pour marquer les pliures du tapis.
4) Marquer un pli au fer dans la longueur du tissu de la poche, épingler et coudre pour faire le tube dans lequel passera l’élastique. Passer l’élastique. L’épingler d’un côté du tube, froncer le tissu sur l’élastique et épingler de l’autre côté pour obtenir une longueur froncée de 35cm.
5) Passer un fil de fronce sur le bas de la poche (pas obligatoire, mais facilite grandement la couture de la poche sur le tapis ensuite) et froncer pour obtenir une longueur de 35cm.
6) Epingler les 2 côtés non froncés sur l’intérieur du tapis (envers des fleurs contre endroit du tissu rayé) puis les coudre.
7) Ecarter les fronces là où vous voulez la séparation entre les deux poches, épingler et faire une couture verticale. Répartir harmonieusement les fronces, épingler le bas de la poche contre le bas du tapis puis le coudre également, toujours à moins de 5mm du bord.
8) Poser le biais. J’ai utilisé ce tuto pour me rafraichir la mémoire et obtenir un joli résultat.

9) Admirer et observer la petite maman (ou le petit papa, pourquoi pas) prendre possession de l’objet.

J’ai mis à jour le message concernant les couches que nous utilisons à la maison.
Il est ici.

Voilà bien trop longtemps que je ne suis pas venue ici papoter de notre petite vie ordinaire de parents maternants. Le temps file, le temps manque, le boulot nous accapare, et Clémentine exige le reste du temps pour elle seule…

HNI – couches lavables :
Un beau jour de novembre, à 19 mois, Clémentine a refusé que je lui mette une couche en l’habillant le matin. Je suis allée chercher une culotte « cache-couche » taille 1 mois dans sa chambre et lui ai mise à la place de la couche. La demoiselle était fiérote comme pas deux, et nous n’avons pas eu un seul raté de la journée. Il y a bien eu 1 accident chez la nounou et 2 dimanche totalement mouillés à la maison, mais ce fut tout. Clémentine avait décidé que c’était son moment, et ce fut fait. Elle signale maintenant par un « pipi » ou un « caca » haut et clair son besoin, et commence à se déshabiller en attendant notre aide. Elle choisit également le lieu de son élimination, alternant les toilettes et le pot.
Elle garde cependant une couche pour la sieste et une pour la nuit, puisqu’elle urine immédiatement au réveil, avant même de nous appeler et qu’elle n’a pas encore manifesté l’envie de tenter le dodo sans couche.

Allaitement : poursuivre la lecture…