Affichage des articles dans Articles du blog

Bonjour,
Pour des raisons de disponibilité accaparée par une procédure administrative complexe qui va me tenir occupée pour les mois à venir, je suis contrainte de mettre mon activité de monitrice de portage en stand-by.
Je sais qu’un certain nombre d’entre vous attendait des dates d’ateliers, mais cela ne sera pas possible.
Je peux cependant vous renvoyer vers les différentes monitrices de portage du coin :

Anne SAVARIN est sur le secteur de Poncin, Association Yapok 01
http://yapock.weebly.com/yapock1.html

Camille LARGE est sur le secteur de Belleville sur Saône
page facebook https://www.facebook.com/camille.large.33
site web http://camilleetlespetitspas.com/

Angie SZ est à Charnoz sur Ain (proche de Pérouges)
page facebook : Bébé a ma portée,Ateliers de portage de bébés dans l’ain
suze-angelique@hotmail.fr

Mélanie Barbaut est à Balan (à côté de Montluel)
page facebook Bébé passion, Monitrice portage ain
bebepassion@outlook.fr

Sur Lyon, il y a également beaucoup de monitrices. Je citerai mes copines de formation :
Fanny
page facebook L’écharpe enchantée, Ateliers de portage des bébés à Lyon
site web http://echarpe-enchantee.fr/

Anne-Cécile
page facebook +1 sur Terre – Ateliers de portage des bébés, à Lyon
site web http://www.1surterre.fr/

et Delphine de Symbioza
site web http://www.symbioza.fr/ (vente en ligne, mais aussi atelier de portage et plein d’autres choses)

Mais il y en a de nombreuses autres sur l’agglomération lyonnaise, n’hésitez pas à faire plus de recherches.

 

J’espère pouvoir reprendre les ateliers au printemps, ou à l’automne prochain, mais en attendant, vous êtes entre de bonnes mains !

Récemment, ma sœur m’a fait découvrir ce lieu de perdition (de temps, surtout) qu’est Pinterest. Une vraie mine d’or d’idées en tout genre.

J’y ai découvert plein d’idées pour occuper les enfants lors de longs trajets en voiture quand on ne souhaite pas diffuser trop de dessins animés pour les tenir calmes.

Comme nous avons quelques voyages prévus cet été, j’ai décidé de m’inspirer de tout ça. J’ai traduit certaines fiches, créé d’autres… Et je vous propose l’ensemble, pour vous donner des idées à votre tour.

Je compte plastifier l’essentiel de ces fiches et les insérer dans un classeur, avec une pochette où je mettrai quelques feutres pour tableau blanc et un petit chiffon, pour pouvoir réutiliser ces activités tout au long de l’été.

Voici un aperçu des activités ci-dessous, et le lien de téléchargement du lot en cliquant !

 

J’ai aussi trouvé un chouette kit de survie de voyage offert par les enfants nomades avec d’autres activités, pour des enfants à partir de la primaire surtout (mots mêlés, sudoku, bataille navale…). Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.

Kit de survie de voyage

 

Il y a quelques semaines, j’ai lu un article de blog, en anglais, qui m’a marqué. Il m’a fait réfléchir. Et j’ai eu envie de le traduite pour vous le faire partager.

 

C’est le bazar.

C’est chaotique.

C’est épuisant.

Ce sont des larmes et des rires pendant qu’on argumente pourquoi les deux chaussures ont besoin d’être assorties.

Ce sont des lits avec trop d’occupants qui laissent des traces d’urine sur les draps et donnent des coups de pieds au visage.

Ce sont des demandes pour regarder les mêmes dessins animés tous les jours. Toute la journée. Encore et encore. Et encore un peu plus.

C’est du lait renversé et des céréales émiettées. Partout dans la voiture. Et sur le canapé. Et dans les plis de votre sac à main.

C’est tout ce que vous aimez. Et beaucoup de stress. Toute la journée, et puis toute la nuit. Pas de pause en vue.

Ca occupe tout votre espace mental. Ca emplit votre cœur. Ca fatigue votre corps. Ca grandit comme vous n’auriez jamais imaginé que ça grandisse.

C’est être parent.

La seule fois dans notre vie où nous aurons nos enfants à la maison. Des petits (et plus si petits) qui ont besoin de nous. Qui nous aiment. Que nous aimons de la tête aux pieds alors même qu’ils nous vident de la tête aux pieds.

Les anciens nous le disent avec amour :

“Ne clignez pas des yeux, ou vous allez en rater. Ils auront grandi avant que vous n’ayez eu le temps de dire ouf. Profitez d’eux maintenant. C’est votre seule et unique chance.”

Et nous répondons poliment mais légèrement agacés :

“Oui, je sais. On me le dit tout le temps. Et j’aimerais, vraiment. C’est pour ça que j’ai fait des enfants, pour en profiter. Mais les jours filent à une vitesse… Et avant que j’aie le temps de dire ouf, ils ont déjà un jour de plus. Et moi, je n’ai toujours pas eu le temps de me brosser les dents, ou les cheveux. Alors en profiter… Ben, c’est plus difficile qu’on ne le pense. ”

Papa danse avec sa fille sur la Piazza Navonna, Rome

Papa danse avec sa fille sur la Piazza Navonna, à Rome

Ça vous parle ? Si c’est le cas, voilà 10 façons faciles de cligner des yeux aujourd’hui, sans avoir l’impression d’avoir raté quelque chose de votre enfant.

    1- Tracez le contour de votre main. Puis posez leur main sur le dessin et tracez leur main dans la vôtre. Demandez-leur d’observer la différence de taille et rappelez-leur que leur main grandira pour être un jour aussi grande que la vôtre. Pour le moment elle est petite, et cela veut dire qu’ils sont encore en train de grandir, et vous aimez cela. Puis demandez-leur de faire une promenade avec vous. Tenez-leur la main. Ne la lâchez pas avant qu’ils ne la lâchent.

    2- Faites le concours de celui qui fixera l’autre dans les yeux le plus longtemps. Dites-leur qu’ils doivent rester sérieux, sans rire du tout. Puis faites bouger vos narines, louchez, faites des grimaces jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus se retenir de rire. Emmenez-les alors à la salle de bain pour s’entrainer à faire des grimaces face au miroir avec vous.

    3- Mettez de la musique et demandez-leur de vous apprendre quelques mouvements et pas de danse. Faites comme si c’était eux les experts et quoi qu’ils fassent, imitez-les. Dites-leur que vous aimez leurs technique. Puis lorsqu’ils en ont marre, mettez une de ces musiques idiotes et entêtantes et apprenez-leur les pas. Oserai-je suggérer la Macarena ?

    4- Interviewez-les. Mettez en route la camera, faites-les asseoir et interrogez-les sur le monde. Demandez-leur ce que fait un président. Demandez-leur comment les gens flottent dans l’espace. S’ils sont plus âgés, demandez-leur quel endroit leur semble le plus chouette pour aller en vacances. Et le pire endroit. Posez-leur autant de questions que vous en trouverez, sur EUX.

    5- Laissez-les choisir votre tenue. Toute votre tenue. Puis laissez-les choisir leur tenue. Un déguisement, des chaussures dépareillées, tout ce qu’ils veulent. Allez ensemble au restaurant et quand on vous interroge au sujet de votre tenue, répondez “ma fille m’a habillée aujourd’hui. C’est la prochaine Vera Wang, non ?! ” Qu’ils soient fiers d’eux.

    6- Dites-vous je t’aime en langage animal. Demandez-leur comment une vache dirait Je t’aime. Et un cochon, et une chèvre, et un serpent. Serrez-les fort et faites pareil pour eux. “Je vais te dire je t’aime en chien. Tu es prêt ? Ouaf, ouaf, ouaaaaaaaffffff !”

    7- Dites oui à quelque-chose pour lequel vous dites habituellement non. Ils veulent toujours faire voler un cerf-volant mais vous n’avez pas envie. Ils veulent toujours allez dans les aires de jeux couvertes, mais le bruit et les microbes vous rebutent. Ils veulent toujours… Juste pour aujourd’hui, dites oui.

    8- Faites-les asseoir et dites-leur tout ce que vous aimez chez eux. Rendez-les fiers. Puis ajoutez encore quelques éléments. Tout ce en quoi ils sont forts, dites-le. Faites-les rougir. Faites que leur cœur se sente bien. Votre opinion ne comptera pas toujours pour eux. Mais elle compte pour le moment.

    9- Faites un truc démodé avec eux. Faites-leur découvrir quelque chose qui a changé. Ressortez vos vieilles cassettes vidéo ou audio. Dites-leur comment on faisait avant. Et pendant qu’ils recevront une petite leçon d’histoire, ils auront aussi un rappel du peu de temps qu’ils ont passé sur cette terre, et à quel point il est fou qu’ils ne connaissent que le téléphone sans fil.

    10- Pour une journée entière, éteignez votre téléphone et votre ordinateur. Vous n’aurez rien de plus important à faire que de leur répondre, sans distraction. Juste pour une journée. Faites-en une journée où ils sentent qu’ils sont votre priorité. Ils sont avec vous, mais ils ne le seront pas toujours, et pendant qu’ils sont encore là, vous êtes avec eux. Et avant de répondre à leur demande, serrez-les dans vos bras.

    Voici le calendrier des ateliers que je proposerai en février et mars 2015. Inscrivez-vous en suivant les indications données sur la page « inscription et demande de renseignements » .

    Consultez cette page pour avoir le descriptif des ateliers.

    Si vous avez une demande particulière, un problème de date ou d’horaire, contactez moi en message privé !

    Pendant les ateliers ventre, nous travaillons avec les écharpes et les slings. Possibilité de voir le mei-tai aussi.
    Pour le dos, nous pouvons travailler avec les écharpes, les mei-tai et les préformés, en fonction de vos besoins.

     

    Lundi 23 février à 14h : réunion Galactée (soutien à l’allaitement maternel) à Châtillon sur Chalaronne

    JEUDI 26 février, 13h45 : atelier ventre et côté

    lundi 2 mars, 13h15 : atelier côté et dos

    lundi 9 mars, 13h45 : atelier ventre et côté

    lundi 16 mars, 13h45 : atelier côté et dos

    lundi 23 mars, 14h : réunion Galactée (soutien à l’allaitement maternel) à Châtillon sur Chalaronne

    lundi 30 mars, 13h45 : atelier ventre et côté

     

    Les ateliers de portage ont tous lieu à mon domicile, à Mézériat, entre Bourg et Mâcon.

    Il est encore temps de vous souhaiter à tous une bonne année. Suite à des soucis de santé, j’ai du faire une pause dans mes ateliers, mais mes épaules vont mieux, je reprends donc doucement.

     

    Voici le calendrier des ateliers que je proposerai en janvier et février 2015. Inscrivez-vous en suivant les indications données sur la page « inscription et demande de renseignements » .

    Consultez cette page pour avoir le descriptif des ateliers.

    Si vous avez une demande particulière, un problème de date ou d’horaire, contactez moi en message privé !

    Cette année les ateliers auront lieu le lundi après-midi, et je pourrai parfois proposer des créneaux le mercredi matin (ateliers dos uniquement).

    Pendant les ateliers ventre, nous travaillons avec les écharpes et les slings. Possibilité de voir le mei-tai aussi.
    Pour le dos, nous pouvons travailler avec les écharpes, les mei-tai et les préformés, en fonction de vos besoins.

     

    Lundi 26 janvier à 13h45 : atelier portage sur le ventre et le côté

    Mercredi 28 janvier à 9h : découverte des différents outils de portage physiologique (pas d’apprentissage des nouages)

    2ème semaine de février (début des vacances), date à confirmer : atelier côté et dos

    Lundi 23 février à 14h : réunion Galactée (soutien à l’allaitement maternel) à Châtillon sur Chalaronne

     

    Les ateliers de portage ont tous lieu à mon domicile, à Mézériat, entre Bourg et Mâcon.

    Mes enfants ont maintenant presque 5 ans et demi et 2 ans et demi passés. Le portage se fait rare… Mais les porte-bébés servent toujours. Des plus sophistiqués aux plus naturels… Les bras servent beaucoup, devant pour un câlin, sur le dos, pour transporter un peu plus loin ou jouer au petit koala.

    Le Tonga pour un aller-retour à la plage, quelques 10 minutes de marche (et le réveil de ma tendinite à l’épaule droite, j’avais négligé que mon fils fait tout de même plus de 15 kilos… Triple zut !)


    Les épaules de Papa, pour palier l’impossibilité de ré-utiliser le Tonga pour aller à la plage. Elles ont d’ailleurs servi dans beaucoup d’autres circonstances ces dernières semaines. Paul aime décidément beaucoup être perché.


    Le Tula Toddler pour les longs moment de portage , les tétées discrètes ou les siestes d’épuisement, au hasard, après une journée entière en plein cagnard, au Marineland. Paul s’est endormi sur les épaules de Papa, sans crier gare, puis nous l’avons transféré sur moi, dans le Tula.


    Les écharpes de portage, elles, servent plutôt de hamac…

     

    Écharpes tissées et slings

    Ventre

    - enveloppé croisé pans non déployés ,avec twist sous les fesses de bébé :
    la vidéo d’Ain Maternage
    ou celle-ci : avec une jolie façon de croiser dans le dos et de remonter les pans sur les épaules sans vriller
    ou celle-ci
    et une version avec un bébé raide
    kangourou :
    la vidéo d’Ain Maternage (kangourou + twist sous la base de bébé et nœud dans le dos)
    kangourou nœud sous les fesses de bébé
    ou bien ici avec un bébé raide
    - double hamac ventre (bien meilleur que le croisé) :
    double hamac ventral
    la vidéo d’AinMaternage
    autre vidéo (ici avec écharpe stretch, adapter le serrage comme nous l’avons vu en atelier)
    double hamac sans voltes sur les épaules (tête du bébé moins dégagée, mais utile pour le cas où la réalisation des voltes est impossible pour le porteur)
    retrouver le confort du DH ventre avec deux slings

    Hanche poursuivre la lecture…

    La plupart des écharpes tissées, lorsqu’elles sont neuves, sont assez raides et difficiles à nouer.

    Certaines particulièrement fines ou dans des mélanges de fibres contenant de la soie, ou du cachemire arrivent chez vous déjà douces, souples et faciles à nouer. Mais ce sont des écharpes pour porteuse avertie et un peu collectionneuse sur les bords. Il est peu probable que vous rencontriez ce type-là lors de l’achat de votre première écharpe de portage.

    Les écharpes 100% coton, c’est à dire la majorité des écharpes « grand public », les écharpes épaisses, et celles contenant du lin ou du chanvre, nécessiteront un temps d’assouplissement plus ou moins long, pendant lequel les nouages pourront être approximatifs comme le montre cette photo :


    Cet assouplissement peut évidemment se faire au fur et à mesure de vos nouages, mais vous pourriez avoir envie d’accélérer la chose, ce qui vous permettra d’obtenir plus facilement des nouages bien tendus et parfaitement confortables sur la durée. Toutes les idées que je vous propose, et ce n’est pas une liste exhaustive, se basent sur deux principes : faire peser du poids dessus, et lui faire subir des frottements pour l’user légèrement.

    Voilà quelques pistes :

    • Commencer par la laver (toujours !), puis repassez-la ;
    • Tressez-la , de-tressez-la, re-tressez-la plusieurs fois (tout en regardant la télé par exemple). Inutile de la laisser tressée pour le stockage en revanche, au risque de la froisser ;
    • Passez-la dans des anneaux de sling et faites-la glisser d’un bout à l’autre comme si vous régliez indéfiniment un sling ;
    • Faites une boucle étroite à une extrémité, maintenez-la fermement dans une main, et avec l’autre faites passer toute la longueur de l’écharpe dans la boucle, aller-retour-aller-retour… (vidéo en anglais ici, mais on comprend même sans le son) ;
    • Transformez-là en donut, comme le montre cette vidéo (en anglais, mais le son est inutile !)
    • Enroulez-la autour d’un barreau de balcon ou de rambarde d’escalier, vrillez-la un coup, puis faites des allez-retours sur toute la longueur en la frottant sur elle-même  (vidéo) ;
    • Utilisez-la en jeté de canapé et vautrez-vous (et mari chéri, et enfants aux doigts sales adorables) dessus ;
    • Faites-en un coussin pour votre chaise de bureau ou votre siège de voiture ;
    • Couvrez-en vos enfants endormis ou vous-même ;
    • Utilisez-la en matelas de change (protégée d’une serviette peut-être ^^) ;
    • Dormez avec, avec le bénéfice supplémentaire qu’elle prendra votre odeur, pour le plus grand plaisir de votre tout petit ;
    • Faites-en un hamac pour les enfants (dans un lit à barreaux, dans un chariot de supermarché, entre deux chaises, sous la table de la salle à manger…) ; 
    • Organisez un concours de tir à la corde pour les enfants du voisinage ;
    • Transformez-la en tourbillon infernal, premier manège à haute sensation pour enfant ;
    • Utilisez-la pour tracter la voiture à pédales ou le tricycle d’un aîné pendant la promenade dominicale ;
    • Passez-là entre les barreaux du lit de bébé (comme si vous faisiez du tissage), puis faites-la glisser d’un côté à l’autre (toujours pour cette histoire de frottements) ;
    • Portez-vos enfants avec (surtout les plus lourds !), évidemment.

    A vous de jouer !

    Voilà, une page a été tournée. Clémentine a pris sa dernière tétée le 4 septembre au matin, à 4 ans et 5 mois. Je l’ai sevrée.

    Quand Clémentine, ma fille aînée, est née, j’espérais pouvoir l’allaiter quelques mois… Puis pourquoi pas 6 mois ? Et puis les mois ont passés, et la limite a été repoussée, tant et si bien qu’un jour j’ai finalement décidé qu’il n’y aurait d’autre limite que son besoin à elle. Sevrage naturel. Le mot était beau et séduisant. Alors elle a continué à téter. Puis Paul est né, et Clémentine a continué à téter, rarement en même temps que lui, plus souvent seule aux moments des couchers. Une année de co-allaitement a passé, Clémentine était entrée à l’école… Et puis j’en ai eu marre. Pourquoi ? Je ne saurais le dire, juste envie de passer à autre chose avec elle. Plus envie de conversations au calme l’une contre l’autre dans son lit, que d’une tétée plongée dans mes pensées…

    J’ai commencé à lui poser la question « alors, quand-est-ce que tu arrêtes de téter ? » poursuivre la lecture…