Affichage des articles marqués sevrage

Voilà, une page a été tournée. Clémentine a pris sa dernière tétée le 4 septembre au matin, à 4 ans et 5 mois. Je l’ai sevrée.

Quand Clémentine, ma fille aînée, est née, j’espérais pouvoir l’allaiter quelques mois… Puis pourquoi pas 6 mois ? Et puis les mois ont passés, et la limite a été repoussée, tant et si bien qu’un jour j’ai finalement décidé qu’il n’y aurait d’autre limite que son besoin à elle. Sevrage naturel. Le mot était beau et séduisant. Alors elle a continué à téter. Puis Paul est né, et Clémentine a continué à téter, rarement en même temps que lui, plus souvent seule aux moments des couchers. Une année de co-allaitement a passé, Clémentine était entrée à l’école… Et puis j’en ai eu marre. Pourquoi ? Je ne saurais le dire, juste envie de passer à autre chose avec elle. Plus envie de conversations au calme l’une contre l’autre dans son lit, que d’une tétée plongée dans mes pensées…

J’ai commencé à lui poser la question « alors, quand-est-ce que tu arrêtes de téter ? » poursuivre la lecture…

Je viens de terminer « A propos du sevrage… Quand l’allaitement se termine » de Diane Bengson, emprunté lors de la dernière réunion Galactée.

a_propos_du_sevrage_lg

Non pas que j’ai envie de sevrer Clémentine, mais mon mari me dit depuis quelques temps maintenant, quand je me plains du nouvel espacement des tétées « Tu es sur la fin maintenant. » J’aurais aimé trouvé des arguments à lui opposer. Elle n’a pas 14 mois encore, c’est tôt pour être la fin. poursuivre la lecture…