Affichage des articles marqués préformé

Mes enfants ont maintenant presque 5 ans et demi et 2 ans et demi passés. Le portage se fait rare… Mais les porte-bébés servent toujours. Des plus sophistiqués aux plus naturels… Les bras servent beaucoup, devant pour un câlin, sur le dos, pour transporter un peu plus loin ou jouer au petit koala.

Le Tonga pour un aller-retour à la plage, quelques 10 minutes de marche (et le réveil de ma tendinite à l’épaule droite, j’avais négligé que mon fils fait tout de même plus de 15 kilos… Triple zut !)


Les épaules de Papa, pour palier l’impossibilité de ré-utiliser le Tonga pour aller à la plage. Elles ont d’ailleurs servi dans beaucoup d’autres circonstances ces dernières semaines. Paul aime décidément beaucoup être perché.


Le Tula Toddler pour les longs moment de portage , les tétées discrètes ou les siestes d’épuisement, au hasard, après une journée entière en plein cagnard, au Marineland. Paul s’est endormi sur les épaules de Papa, sans crier gare, puis nous l’avons transféré sur moi, dans le Tula.


Les écharpes de portage, elles, servent plutôt de hamac…

 

Un nouveau préformé a fait son entrée dans la porte-bébéthèque. Après le Manduca, fidèle compagnon de mon mari et l’Ergo Baby, voici le Tula Toddler. Comme les anglicistes l’auront déjà compris, celui-ci a la particularité d’avoir des mensurations plus importantes pour accueillir un enfant plus grand. Il est ainsi particulièrement adapté aux 2-4 ans.

Comme tout préformé, il est composé d’une ceinture rigide fermée par un clip fixé sur une sangle réglable comme les sacs à dos ; un tablier en toile de coton épaisse, doublée d’une cotonnade déco (pour nous, le motif Cirque du Soleil) ; de bretelles rembourrées réglables en deux points, en haut du tablier et sur le côté, en partie basse ; et une lanière à clip permettant de maintenir les bretelles à un écartement fixe sur le buste. Une « capuche » qui maintient la tête en cas de sommeil se pressionne en haut du tablier, et peut se ranger dans la poche plate située sur la ceinture, juste sous le tablier (on la devine sur mes photos).

promenade du soir en Tula Toddler

Nous aimons ses mensurations importantes (plus de 10cm de plus en largeur par rapport au Manduca, et plusieurs cm de plus en hauteur par rapport au Manduca dossier déployé). Quand Clémentine (4 ans et des brouettes) était portée en Manduca, ses jambes commençaient à pendre de manière inconfortable pour elle tant elle n’était plus guère soutenue, et battaient les cuisses de son porteur. Là, elle a clairement indiqué que c’était plus agréable pour elle.

Paul a 18 mois, il est plutôt grand. Il peut tout juste être porté avec le Tula qui lui arrive juste au creux des genoux, plissant légèrement suivant la profondeur de la poche dans laquelle il est installé. Le soutien du haut de son dos est très modéré, mais à son âge, cela ne devient gênant qu’en temps de sommeil, et il ne s’endort plus guère en étant porté.

visite aux moutons de notre rue en Tula Toddler

Nous n’avons pas (encore) fait de comparaison méthodique point par point du Manduca et du Tula Toddler, mais mon mari m’indique qu’il trouve que le poids est mieux réparti avec ce dernier. Sans doute en partie parce qu’il est plus adapté au gabarit de nos enfants, mais il trouve aussi la ceinture plus confortable.