Affichage des articles marqués portage

Mes enfants ont maintenant presque 5 ans et demi et 2 ans et demi passés. Le portage se fait rare… Mais les porte-bébés servent toujours. Des plus sophistiqués aux plus naturels… Les bras servent beaucoup, devant pour un câlin, sur le dos, pour transporter un peu plus loin ou jouer au petit koala.

Le Tonga pour un aller-retour à la plage, quelques 10 minutes de marche (et le réveil de ma tendinite à l’épaule droite, j’avais négligé que mon fils fait tout de même plus de 15 kilos… Triple zut !)


Les épaules de Papa, pour palier l’impossibilité de ré-utiliser le Tonga pour aller à la plage. Elles ont d’ailleurs servi dans beaucoup d’autres circonstances ces dernières semaines. Paul aime décidément beaucoup être perché.


Le Tula Toddler pour les longs moment de portage , les tétées discrètes ou les siestes d’épuisement, au hasard, après une journée entière en plein cagnard, au Marineland. Paul s’est endormi sur les épaules de Papa, sans crier gare, puis nous l’avons transféré sur moi, dans le Tula.


Les écharpes de portage, elles, servent plutôt de hamac…

 

Écharpes tissées et slings

Ventre

- enveloppé croisé pans non déployés ,avec twist sous les fesses de bébé :
la vidéo d’Ain Maternage
ou celle-ci : avec une jolie façon de croiser dans le dos et de remonter les pans sur les épaules sans vriller
ou celle-ci
et une version avec un bébé raide
kangourou :
la vidéo d’Ain Maternage (kangourou + twist sous la base de bébé et nœud dans le dos)
kangourou nœud sous les fesses de bébé
ou bien ici avec un bébé raide
- double hamac ventre (bien meilleur que le croisé) :
double hamac ventral
la vidéo d’AinMaternage
autre vidéo (ici avec écharpe stretch, adapter le serrage comme nous l’avons vu en atelier)
double hamac sans voltes sur les épaules (tête du bébé moins dégagée, mais utile pour le cas où la réalisation des voltes est impossible pour le porteur)
retrouver le confort du DH ventre avec deux slings

Hanche poursuivre la lecture…

La plupart des écharpes tissées, lorsqu’elles sont neuves, sont assez raides et difficiles à nouer.

Certaines particulièrement fines ou dans des mélanges de fibres contenant de la soie, ou du cachemire arrivent chez vous déjà douces, souples et faciles à nouer. Mais ce sont des écharpes pour porteuse avertie et un peu collectionneuse sur les bords. Il est peu probable que vous rencontriez ce type-là lors de l’achat de votre première écharpe de portage.

Les écharpes 100% coton, c’est à dire la majorité des écharpes « grand public », les écharpes épaisses, et celles contenant du lin ou du chanvre, nécessiteront un temps d’assouplissement plus ou moins long, pendant lequel les nouages pourront être approximatifs comme le montre cette photo :


Cet assouplissement peut évidemment se faire au fur et à mesure de vos nouages, mais vous pourriez avoir envie d’accélérer la chose, ce qui vous permettra d’obtenir plus facilement des nouages bien tendus et parfaitement confortables sur la durée. Toutes les idées que je vous propose, et ce n’est pas une liste exhaustive, se basent sur deux principes : faire peser du poids dessus, et lui faire subir des frottements pour l’user légèrement.

Voilà quelques pistes :

  • Commencer par la laver (toujours !), puis repassez-la ;
  • Tressez-la , de-tressez-la, re-tressez-la plusieurs fois (tout en regardant la télé par exemple). Inutile de la laisser tressée pour le stockage en revanche, au risque de la froisser ;
  • Passez-la dans des anneaux de sling et faites-la glisser d’un bout à l’autre comme si vous régliez indéfiniment un sling ;
  • Faites une boucle étroite à une extrémité, maintenez-la fermement dans une main, et avec l’autre faites passer toute la longueur de l’écharpe dans la boucle, aller-retour-aller-retour… (vidéo en anglais ici, mais on comprend même sans le son) ;
  • Transformez-là en donut, comme le montre cette vidéo (en anglais, mais le son est inutile !)
  • Enroulez-la autour d’un barreau de balcon ou de rambarde d’escalier, vrillez-la un coup, puis faites des allez-retours sur toute la longueur en la frottant sur elle-même  (vidéo) ;
  • Utilisez-la en jeté de canapé et vautrez-vous (et mari chéri, et enfants aux doigts sales adorables) dessus ;
  • Faites-en un coussin pour votre chaise de bureau ou votre siège de voiture ;
  • Couvrez-en vos enfants endormis ou vous-même ;
  • Utilisez-la en matelas de change (protégée d’une serviette peut-être ^^) ;
  • Dormez avec, avec le bénéfice supplémentaire qu’elle prendra votre odeur, pour le plus grand plaisir de votre tout petit ;
  • Faites-en un hamac pour les enfants (dans un lit à barreaux, dans un chariot de supermarché, entre deux chaises, sous la table de la salle à manger…) ; 
  • Organisez un concours de tir à la corde pour les enfants du voisinage ;
  • Transformez-la en tourbillon infernal, premier manège à haute sensation pour enfant ;
  • Utilisez-la pour tracter la voiture à pédales ou le tricycle d’un aîné pendant la promenade dominicale ;
  • Passez-là entre les barreaux du lit de bébé (comme si vous faisiez du tissage), puis faites-la glisser d’un côté à l’autre (toujours pour cette histoire de frottements) ;
  • Portez-vos enfants avec (surtout les plus lourds !), évidemment.

A vous de jouer !

Ce blog est un peu à l’abandon, il faut se rendre à l’évidence, mais quand je trouve des ressources formidables, je ne peux pas ne pas vous les faire partager.
Une monitrice de portage et maman de jumelles a publié une série d’articles très intéressants sur le portage des jumeaux et les différentes options possibles.

Une lecture indispensable pour préparer l’arrivée de multiples dans une famille !

Ça se passe ici : http://contremoncoeur.canalblog.com/archives/le_portage_de_jumeaux/index.html

Il existe une profusion de boutiques sur internet maintenant.

Ain Maternage est en mesure de vous parrainer sur certaines d’entre elles, pour obtenir un tarif plus intéressant à votre première commande. Contactez-moi avant de vous inscrire sur le site en me donnant votre adresse mail pour que je vous envoie un parrainage ou bien, si c’est possible, entrez l’adresse contact_@_ainmaternage._com (sans les __ !) dans le champs « e-mail du parrain »

 

Chouchous : 5 % de remise en entrant mon code Maman Relai : MRAURELIE
Marques proposées : Boba (écharpe extensible et préformé), ByKay (extensible), Connecta (préformé), Girasol (écharpe tissée exclusive),  Hoppediz (écharpe tissée, préformé Bondolino, mei-tai Hop-Tye), JPMBB (écharpe extensible et sling « la petite écharpe sans noeud »), Kubeba (écharpe tissée), Manduca (préformé), Néobulle (écharpe tissée), Storchenwiege (mei-tai à clips BabyCarrier), Tula (préformé taille ordinaire et Toddler), Rose&Rebellion etc…

La Maison du Porte-Bébé :  5 euros de remise à la première commande si je vous parraine.
Marques proposées : Babylonia, Didymos, Easycare, Girasol, Hoppediz, JePorteMonBéBé, Lana, Manduca, Natibaby, Storchenwiege, Tonga…

Aux Mille et Un Porte-Bébés : 5 euros de remise sur la première commande, me contacter pour que je vous envoie un mail de parrainage.
Marques proposées : Didymos, Dolcino, Easycare, Emeibaby, Girasol, Hoppediz, Lennylamb, SupporI, Manduca, Néobulle, Storchenwiege, Tonga…

Kubeba : 5 euros de remise sur vos commandes en entrant ce code de réduction : BUISSON3134
Kubeba est une marque française, de fabrication française, d’écharpes, slings, mei-tai et autres porte-bébés physiologiques.

La Zen Attitude : 5 euros de remise sur la première commande, me contacter pour que je vous envoie un mail de parrainage.
Marques proposées : Easycare, Girasol, Hoppediz, Kokadi, Lennylamb, Vatanai, JPMBB, Boba, SupporI

Chaque commande de mes filleuls rapportera des points à l’association, me permettant de compléter la porte-bébé-thèque, vous permettant ainsi de pouvoir toucher, essayer et louer une plus grande variété de produits !

Un nouveau préformé a fait son entrée dans la porte-bébéthèque. Après le Manduca, fidèle compagnon de mon mari et l’Ergo Baby, voici le Tula Toddler. Comme les anglicistes l’auront déjà compris, celui-ci a la particularité d’avoir des mensurations plus importantes pour accueillir un enfant plus grand. Il est ainsi particulièrement adapté aux 2-4 ans.

Comme tout préformé, il est composé d’une ceinture rigide fermée par un clip fixé sur une sangle réglable comme les sacs à dos ; un tablier en toile de coton épaisse, doublée d’une cotonnade déco (pour nous, le motif Cirque du Soleil) ; de bretelles rembourrées réglables en deux points, en haut du tablier et sur le côté, en partie basse ; et une lanière à clip permettant de maintenir les bretelles à un écartement fixe sur le buste. Une « capuche » qui maintient la tête en cas de sommeil se pressionne en haut du tablier, et peut se ranger dans la poche plate située sur la ceinture, juste sous le tablier (on la devine sur mes photos).

promenade du soir en Tula Toddler

Nous aimons ses mensurations importantes (plus de 10cm de plus en largeur par rapport au Manduca, et plusieurs cm de plus en hauteur par rapport au Manduca dossier déployé). Quand Clémentine (4 ans et des brouettes) était portée en Manduca, ses jambes commençaient à pendre de manière inconfortable pour elle tant elle n’était plus guère soutenue, et battaient les cuisses de son porteur. Là, elle a clairement indiqué que c’était plus agréable pour elle.

Paul a 18 mois, il est plutôt grand. Il peut tout juste être porté avec le Tula qui lui arrive juste au creux des genoux, plissant légèrement suivant la profondeur de la poche dans laquelle il est installé. Le soutien du haut de son dos est très modéré, mais à son âge, cela ne devient gênant qu’en temps de sommeil, et il ne s’endort plus guère en étant porté.

visite aux moutons de notre rue en Tula Toddler

Nous n’avons pas (encore) fait de comparaison méthodique point par point du Manduca et du Tula Toddler, mais mon mari m’indique qu’il trouve que le poids est mieux réparti avec ce dernier. Sans doute en partie parce qu’il est plus adapté au gabarit de nos enfants, mais il trouve aussi la ceinture plus confortable.

Voici la vidéo d’un des nouages dos possibles en JPMBB : le double hamac.

Ici, j’ai fait une finition asymétrique (un seul pan repasse en corde sous les fesses de l’enfant), sans nœud.

Ce nouage peut se faire avec une JPMBB courte, mais je n’en possède qu’une longue, donc je vous montre par la même occasion ma façon de consommer esthétiquement le reste du tissu de façon à ne pas avoir trop chaud : le twist (à St Tropez, mais pas que… ^^).

 

On peut centrer l’écharpe de façon à avoir la poche apparente sur notre poitrine, et il existe aussi une variante décentrée, qui permet d’avoir la poche apparente sur le dos du bébé.

Le truc de la vrille : LE truc à retenir pour porter sur le dos confortablement et facilement, sans déséquilibre. Mon coup de cœur du moment !

 

Cette vidéo ne vient pas de sortir. Je l’avais déjà vue il y a quelques années, mais elle est tellement parlante pour ce qui concerne l’ouverture au monde et le développement social de l’enfant porté que je ne peux que vous la faire partager.

Voici un comparatif de ce que peux voir un bébé en poussette, et un bébé porté sur le dos de son porteur. La différence est flagrante, et nettement en faveur du portage…