Affichage des articles dans Allaiter

Voilà, une page a été tournée. Clémentine a pris sa dernière tétée le 4 septembre au matin, à 4 ans et 5 mois. Je l’ai sevrée.

Quand Clémentine, ma fille aînée, est née, j’espérais pouvoir l’allaiter quelques mois… Puis pourquoi pas 6 mois ? Et puis les mois ont passés, et la limite a été repoussée, tant et si bien qu’un jour j’ai finalement décidé qu’il n’y aurait d’autre limite que son besoin à elle. Sevrage naturel. Le mot était beau et séduisant. Alors elle a continué à téter. Puis Paul est né, et Clémentine a continué à téter, rarement en même temps que lui, plus souvent seule aux moments des couchers. Une année de co-allaitement a passé, Clémentine était entrée à l’école… Et puis j’en ai eu marre. Pourquoi ? Je ne saurais le dire, juste envie de passer à autre chose avec elle. Plus envie de conversations au calme l’une contre l’autre dans son lit, que d’une tétée plongée dans mes pensées…

J’ai commencé à lui poser la question « alors, quand-est-ce que tu arrêtes de téter ? » poursuivre la lecture…

En voyant cette photo prise il y a quelques jours, j’ai eu envie de revenir sur cette année de co-allaitement que nous venons de vivre, Paul, Clémentine et moi.

Alors que pour certaines mamans, l’allaitement d’un enfant aîné est très difficile sur le plan psychologique, pour ma part, je n’ai ressenti ni euphorie ni déplaisir à laisser Clémentine prendre sa ou ses 2 tétées quotidiennes. Déjà avant la naissance de Paul elle ne tétait plus guère qu’avant la sieste et au coucher. Nous avons gardé le même rythme après la naissance, même s’il m’est arrivé une ou deux fois de lui demander de soulager un engorgement de tout début d’allaitement à un horaire qui lui était inhabituel. J’ai d’ailleurs essuyé des refus catégoriques.

Il m’est arrivé de les faire téter ensemble, quand Paul était tout petit, comme je vous l’avais déjà montré, mais c’était la plupart du temps parce que j’étais seule avec les deux enfants et que Paul ne pouvait pas attendre la fin de la tétée d’avant sieste de Clémentine. J’avais du mal à trouver une position qui soit confortable pour nous trois.

Clémentine, cependant, adorait téter en même temps que Paul et le réclamait fréquemment.

Puis Paul a grandi, j’ai pu le coucher avant Clémentine, ou le faire patienter en lui donnant un jouet… Et les tétées partagées se sont raréfiées.

A l’automne, la fatigue de l’école aidant, Clémentine a parfois demandé une tétée en fin d’après-midi, et son frère, jaloux comme un pou poursuivre la lecture…

Une artiste gardoise a récemment illustré les différentes positions d’allaitement. En voici une, vous trouverez toutes les autres sur le site L’allaitement Tout Un Art.

allaiter en position ballon de rugby

en ballon de rugby

Vous attendez votre bébé ? Vous voulez l’allaiter et vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté en vous documentant avant la naissance ?
Vous avez un bébé que vous allaitez ?
Vous êtes maman d’un bambin allaité ?
Vous rencontrez des difficultés ?
Vous avez juste envie d’un moment convivial où un bébé allaité sera accepté sans problème ?

Alors, les réunions Galactée sont pour vous !

Je vous accueillerai pour la prochaine réunion à Châtillon-sur-Chalaronne lundi 21 novembre à 14h dans la salle du 4ème étage de l’immeuble de la communauté de communes, avenue Foch.

La réunion se terminera à 16h avec un goûter mis en commun. Vous n’êtes pas obligées d’être adhérentes de l’association pour participer à la réunion, mais les adhérentes pourront emprunter des ouvrages de la bibliothèque.

Vous pouvez vous inscrire soit en me contactant via mon blog soit par téléphone (vous trouverez le numéro où vous inscrire sur le site de Galactée, dans le planning des réunions).

Juste un tout petit mot pour vous signaler que j’ai ajouter à ma page de liens « allaitement » un lien où vous trouverez l’accès direct aux versions imprimables (.pdf) des célèbres feuillets du Dr Jack Newman, médecin canadien spécialiste en allaitement, référence mondiale dans le domaine.

Bonne lecture !

Il s’approche debout, en se tenant aux meubles et vient frotter son nez sous la bola qui pend à la naissance de mes seins. Je lui demande s’il veut téter. « Ha ! » Grand sourire.

Je soulève mon t-shirt et déjà il fouille pour prendre le sein. Il s’est posé mi à genoux mi debout et agite les fesses en tétant avidement. Quand le lait commence à arriver plus vite, il se calme et me laisse l’installer plus confortablement contre moi. Très vite, pourtant, il tourne la tête et se tord le cou pour plonger son regarde dans le mien.

Dans ses yeux, je lis tout le plaisir qu’il prend dans ce moment. Repos, câlin, amour, reconnaissance… Mon lait chaud lui emplit la bouche et lui m’emplit du bonheur de sentir son corps rond et chaud contre moi. Puis un bras se tend, un petit doigt pousse poursuivre la lecture…

Voici le programme des réjouissances pour la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel à Bourg en Bresse !
Pour voir l’image en grand et lire plus facilement, faites un clic droit sur l’image, puis cliquez sur « afficher l’image ».

 

Petit article aujourd’hui pour vous parler d’une chouette journée proposée par l’association Yapok à Belley (01).
Le samedi 15 octobre, entre la semaine internationale du portage et la semaine mondiale pour l’allaitement maternel, une journée de la parentalité est organisée.

Au programme, des conférences (sur des thèmes variés comme le portage, l’allaitement, le jeu, les couches lavables et l’hygiène naturelle) des stands variés, prêt de porte-bébés physiologiques…

Si vous n’avez encore rien de prévu ce jour-là, ce pourrait être une idée de sortie en famille !

Voilà, j’ai terminé ma période de formation initiale et je peux maintenant proposer des réunions de mères en solo. Un nouveau secteur sera donc en place dès le mois d’octobre avec des réunions sur la zone de Châtillon sur Chalaronne.

Vous trouverez bientôt sur le site de Galactée le planning avec les dates et les coordonnées pour vous inscrire.

Mon bébé commence à manger des solides.
Mon bébé aime particulièrement les figues, les abricots bien mûrs, les cerises, les framboises, la compote pomme-poire, la chair cuite et parfumée des tomates et poivrons farcis et les pois mange-tout.
Mon bébé tient assis.
Mon bébé attrape les jouets qu’il a envie d’étudier, avec le pouce bien opposé aux autres doigts.
Mon bébé fait des sourires à l’appareil photo.
Mon bébé observe attentivement tous les signes que je commence à lui faire.
Mon bébé a compris que mes cheveux sont des poignées géniales.
Mon bébé accepte que je le pose endormi dans son lit, ouvre les yeux, tend la main vers son lapin et se rendort sereinement (parfois…)
Mon bébé aime téter et commence à tirer sur mon t-shirt quand il veut le sein.
Mon bébé s’éveille.
Mon bébé sait se retourner sur le ventre tout seul depuis 4 jours.
Mon bébé a une idole en la personne de sa sœur.
Mon bébé fait maintenant ses besoins sur le réducteur des toilettes.
Mon bébé tend la main pour caresser la joue de son père le soir au diner.

Mon bébé a 6 mois. Déjà. Mais que le temps passe vite !