Comme avec Clémentine, nous pratiquons l’Hygiène Naturelle Infantile avec Paul. Comme pour Clémentine, les sols de la maison (en grande partie du parquet) et ma disponibilité flottante m’ont conduit à faire le choix de laisser Paul en couche la plupart du temps.

Nous fonctionnons donc au timing (au réveil, quelques temps après la tétée…) au repérage des signes de Paul et je lui propose systématiquement à chaque change.

Remarquez le geste du doigt qui maintient le pénis pour que le jet d'urine atterrisse dans le lavabo.

Pour que Paul garde l’habitude d’être au sec et qu’il continue de nous signaler ses besoins (faits ou à faire), je lui change sa couche dès qu’elle est souillée. Cela peut parfois être toutes les 20mn (le matin, quand je n’arrive pas à entendre ses demandes, par exemple). Ainsi, à près de 5 mois, Paul râle de façon franche dès qu’il est mouillé, ce qui est bien pratique si je n’ai pas repéré le signe avant qu’il fasse pipi, mais qui m’oblige aussi à emporter une grande quantité de couches en sortie et à faire des lessives très fréquentes.

La majorité de mes propositions sont accueillies d’un grand sourire, de babillage, et d’un pipi au moins. La majorité des selles sont faites dans le lavabo, ce qui me permet de n’avoir que rarement à frotter des couches lavables pleines de caca !

Même en voyage... Dans les ruines de l'amphithéatre romain d'El Jem en Tunisie...

Les signes qui montrent que Paul à besoin de se soulager sont assez réguliers, mais récemment il a introduit d’autres façons de manifester son inconfort qui ressemblent plus à « j’ai mal aux dents » donc il faut que je m’y fasse ! Quand il a besoin de faire pipi, il va subitement se mettre à râler alors qu’il était de bonne humeur (parfois, je n’aurai pas le temps de lui proposer un endroit, quand le cri précède le pipi d’un quart de seconde), il va également refuser de s’asseoir et se maintenir debout tout en râlant, il va lâcher le sein sans le reprendre aussitôt ou me sourire… Quand Paul comprend que j’ai perçu son besoin, il est capable de se retenir jusqu’à ce que je le positionne au dessus du lavabo ou tout autre endroit où je lui dirai « Voilà Paul, ici tu peux faire pipi ou caca. Psssss » Mais s’il a l’impression que je n’ai pas compris, il ne se retiendra pas.

Quand je porte Paul en écharpe/sling/manduca, il va râler de plus en plus, se débattre, mais ne fera pas ses besoins sur moi. Il attendra que je l’ai descendu et mis en position d’élimination.

En plus de mon mari, la tatie et Papi s’y mettent, tentent de repérer des signes, proposent au moment des changes… et obtiennent des réussites !


Et quand il est sans couches ? Et bien, je ne le pose pas ! Côté vestimentaire, maintenant que les beaux jours sont là, il n’est vêtu que d’un t-shirt et éventuellement d’une couche. Quand il faisait plus frais, il avait des manches longues, des jambières et des chaussettes.

Dernière évolution, très récente, Paul a commencé cette semaine à manger des solides. Ses selles ont donc changé de consistance, devant plus solides, plus moulées. J’ai donc commencé à lui proposer d’éliminer assis sur le réducteur des toilettes. Pour le moment, cette position ne lui est pas particulièrement agréable, et s’il n’a qu’un pipi à faire, il refusera, et attendra que je lui propose le lavabo juste après, ou fera pipi une fois posé sur la table à langer.  En revanche, lorsqu’il a eu besoin de faire caca, il l’a fait dans le WC. Trop tôt pour savoir si ça sera régulier puisqu’il ne l’a fait qu’une fois depuis que j’ai commencé à lui proposer les WC.