Déjà !

J’ai parfois l’impression que c’était hier, une crevette toute chaude, pelotonnée contre moi après 1 minutes de pleurs, toute chaude et couverte de vernix après une naissance intense et rapide qu’il faudra que je raconte un jour. Une crevette qui n’a guère quitté mes bras et mon contact pendant plusieurs mois. Un bébé miracle venu réparer les années d’assistance médicale à la procréation vécues pour Clémentine. Un petit Paul attendu impatiemment par toute la famille. C’était hier !

Et aujourd’hui, mon Paul fête son premier anniversaire. Que de chemin parcouru, quelle évolution !

Il tète toujours avec autant de plaisir, de jour comme de nuit, mais commence à avoir besoin du calme et de la pénombre de la chambre pour faire une vraie tétée sans être distrait quinze fois pour aller chercher un jouet, montrer un objet, faire un tour de table puis revenir. Il sait maintenant clairement faire comprendre son envie de téter en tapant sur mon décolleté avec la paume de ses deux mains.

Il mange aussi beaucoup de choses, avec un plaisir évident. Il demande à goûter tout ce que je mange, et nous fait un scandale si je lui refuse un aliment. Il veut manger seul la plupart du temps, et n’accepte plus la cuiller que je lui tend que pour un peu de compote. Au mieux, tolère-t-il que je lui charge la cuiller et la lui pose devant lui. Il boit très bien au verre et là-encore réclame très clairement qu’on lui remplisse en nous le tendant ou en montrant le pot à eau en criant.

Il marche depuis plus d’un mois maintenant. Les premiers pas seuls furent pour Papa, le jour de ses 10 mois, et a attendu 3 semaines de plus pour vraiment se lâcher et traverser les pièces. Il commence à manifester l’envie de marcher dehors aussi. Il va être temps de lui acheter sa première paire de chaussures !

Il parle un peu, dit « tè » pour « tiens », « do » pour « donne », « ma » pour « moi, c’est moi, moi tout seul… », « maman » « pa » pour « papa » « Ouhou » (quand il voit le chat), « ao » pour allo (qu’il dit en portant le téléphone ou sa main à son oreille) et dernièrement il a dit « co » pour accompagner le signe encore.

Il s’est aussi sérieusement mis à signer depuis quelques jours. Changer la couche est acquis depuis assez longtemps, mais il l’utilise peu pour réclamer que nous le fassions (période creuse en matière d’HNI) mais il le signe pendant que nous enlevons la couche. Il signe encore depuis quelques jours et commence à l’utiliser souvent. Il signe aussi dormir/se coucher, mais le signe est encore semblable à l’imitation d’une communication téléphonique. Il devient très attentif à nos mains, forcément. Quand il signe, il prend ce petit air concentré et fier de lui, il devient silencieux (ce qui est rare !), comme pour nous signifier « regardez mes mains, je vous dit quelque-chose ! »

Il maitrise bien ses mains et ses gestes. Ainsi, quand on lui monte une tour de petits pots il la démonte un étage à la fois, il commence également à savoir poser les pots les uns sur les autres, et râle beaucoup quand il se trompe de taille et que le pot ne s’encastre pas bien sur le précédent. Il joue beaucoup à mettre un objet dans un autre. Il aime beaucoup courir autour d’un pan de mur et qu’on coure avec lui, qu’on le rattrape et qu’on lui fasse « bouh! ». Il aime jouer à cache cache. Il aime déchirer une feuille de papier toilettes en attendant que le pipi vienne. Il me donne les morceaux, les pose dans ma main et referme mes doigts dessus puis les rouvre, et s’étonne quand il rouvre une main vide.

Il est en admiration devant sa sœur et cherche à imiter tout ce qu’elle fait, ce qu’elle a bien compris, donc elle commence à lui montrer quelques bêtises. Il la suit, veut jouer avec ses jouets, lui fait des câlins très souvent, et crie de frustration quand elle lui prend le téléphone des mains ou le fait tomber en le bousculant un peu trop fort pour son équilibre.

Il est sociable et câlin et va aisément vers tout le monde (même s’il a un peu plus peur des hommes, en particuliers barbus). Il a toujours le sourire. Même au milieu de la nuit, même malade, même fatigué, s’il est dans les bras de maman, alors tout va bien !